Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2006 3 08 /03 /mars /2006 18:33
Je suis très mauvais pour ces célébrations : Journée de la Femme (inventée par Lénine), Fête des Mères (inventée par Pétain), St Valentin (inventée par Tintin)… Est-ce que c’est une bonne idée, ou encore un truc à la con pour faire vendre des babioles et des grands sentiments ? Je n’ai aucun avis, sauf que je ne suis pas un bon client des fleuristes ; je n’ai même pas changé de chaussettes ce matin.

Alors je glande sur les blogs (un jour va falloir que j’arrête de mettre ce mot en italiques, carrément ringard) à la recherche d’idées. Trop drôle, la vanne de Madison… Et puis je suis tombé en arrêt (oui, la queue tendue, comme les chiens du même nom) devant un passage du post de Nina : « 8 mars, journée mondiale de la femme » :
Pourtant, être une femme, c’est beau. Certes, je ne pourrai jamais faire pipi debout et j’ai mes règles tous les mois mais je ne regrette pas d’être née femme. Un jour, je donnerai la vie à mon tour, je sentirai un enfant grandir en moi, je le verrai grandir en dehors de moi mais même quand il ne vivra plus dans mon ventre, un lien existera toujours entre nous quoi qu’il arrive. Je suis née femme et ce n’est pas un handicap car je suis née au bon endroit. Je suis maîtresse de mon corps et de ma vie.
J’adore. (Nina aussi, je l’idéalise, mais c’est du domaine privé.) J’adore lire ces mots d’une femme qui n’a pas encore eu d’enfant. Je suis amoureux des femmes enceintes, c’est grave docteur ? Alors je me bats à longueur d’année pour qu’elles ne soient pas victimes de maltraitances dans ces poulaillers industriels que sont devenues les maternités. Je ne peux pas en écrire plus, cherchez sur Google.

Aujourd’hui, cette courte citation me donne l’occasion de dire mon amour des femmes-amies-compagnes-amantes-mères… Bref, de la vie, merde.

Partager cet article

Repost 0
Published by Julien Lem - dans Pensées en vrac
commenter cet article

commentaires

vernnone 14/03/2006 01:18

Je ne suis pas non plus partisante de ses journées, et celle de la femme me gene plus que les autres. En revanche tes paroles me vont droit au coeur. Toi aussi tu es un grand ami des femmes. Merci

Julien Lem 15/03/2006 17:58

> Toi aussi tu es un grand ami des femmes.C'est une amitié intéressée : j'aime les pommes de terre à la carbonara, et plus si affinités. ;-)

Ligérienne 12/03/2006 06:26

Si ce n'est déjà fait, allez voir le site sur l'épisiotomie signalé par Julien plus haut. J'ai la chance de ne pas avoir subit d'épisiotomie, mais c'est vrai qu'elle est présenté comme un acte "anodin", alors que ...Informez-vous avant qu'il ne soit trop tard.

Madison 11/03/2006 10:58

Aujourd’hui, cette courte citation me donne l’occasion de dire mon amour des femmes-amies-compagnes-amantes-mères…moi aussi je t'aime ;-)

Ligérienne 09/03/2006 05:50

> Oui, la comparaison était provocatrice...Je l'avais bien compris comme ça> Je suis amoureux des femmes enceintes, c’est grave docteur ?Non (je joue au docteur), il n'y a rien d'aussi émouvant qu'une femme enceinte, à mon avis.

maylis 09/03/2006 00:50

bel éloge à la femme et à la maternité merci ;-) bonne nuit bisous
ps à l'occasion modifie le lien de mon blog stp j'ai fait un changement d'adresse ;-) Merci!

Julien Lem 09/03/2006 14:57

Bien noté pour le changement d'adresse. J'aime bien le récit de tes amours avec Snoop... ;-)Pendant plusieurs décennies la majorité des féministes ont été fâchées avec la maternité, ou plutôt avec ces rôles de bonne mère et femme au foyer qui étaient assignés "naturellement" aux femmes.  Elles se sont battues pour la conquête de droits égaux avec les hommes. Elles se sont "masculinisées", par certains côtés, et c'est pourquoi elles ont accepté l'irruption et la montée en puissance d'un pouvoir médical "masculin" (même exercé par des femmes) dans l'acte d'enfanter, ce qui permet d'oblitérer sa dimension sexuelle.  Elles ont même toléré de se laisser mutiler à cette occasion: aujourd'hui, 68% des femmes françaises qui accouchent pour la première fois subissent encore une épisiotomie, contre moins de 6% en Suède. C'est complètement inutile, toute la littérature scientifique le prouve, et les conséquences physiques/psychiques de ce geste peuvent être graves. (Voir ce site)Mais aujourd'hui des femmes et des hommes se battent...  Les hommes ont retrouvé leur dimension "féminine", disent les psy, ce qui fait que le féminisme ne se réduit plus à une guerre entre les sexes, mais en une lutte commune contre toute forme de discrimination et de domination sexiste.

Ce Blog

  • : Fils invisibles
  • Fils invisibles
  • : Un loup gris partage les émotions, intuitions et désirs au fil de ses « voyages » d'amitié amoureuse.
  • Contact

Fonds De Tiroirs